Chargement...
Accueil
Nous contacter
News


Précédent   Forums TAZ > LA PREPARATION > Les Dossiers Techniques !

Les Dossiers Techniques ! Quelques dossiers techniques des motos les plus présentes sur les paddocks !

Réponse
 
Partager Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 12/02/2008, 21h42   #1
rage29
Cycliste
 
Avatar de rage29
 
Date d'inscription: janvier 2008
Messages: 14
Par défaut protections carter : infos et tuto de fabrication

bon c est un tuto que j ai trouvé sur le forum zx6r team que je viens de decouvrir et qui ma paru tres interessant a partager...
donc pour les eloges c est a SPY du forum zx6r team qu il faut s adresser


Salut,
a la lecture des nombreuses aberrations concernant les matériaux composites et leur application,j'ai eu l'envie de faire une petite fiche style Wiki qui pourrait etre épinglée.
de plus en fouillant un peu sur la toile ou dans les sections annonces de certains forum, on trouve de belles arnaques, sans compter certains pros connus qui font de la contre-information ou tout simplement de la m...e.
J'ai pu verifier ces dernieres semaines sur les paddocks que la plupart des protec de "grande marques" sont en fait des cochonneries ultimes (j'ai les marques et fabriquants pour ceux qui veulent,...).
Comme je ne suis pas que vénal, je posterais bientot un petit tuto en image.

Le but des protec est de limiter l'abrasion des carters en alu.
Dans une moindre mesure, elles limitent le risque de casse du carter au choc.

dans les grandes lignes, les propriétés des matériaux courants sous forme tissés sont:

Le carbone : pas spécialement léger mais rigide (donc pièces légeres car plus fines), aucune tenue a l'abrasion, noir, cher

Le verre : tissu assez lourd, gros consommateur de résine, souple, tenue correcte à l'abrasion, quasi transparent ou teinté, économique

L' aramide (Kevlar, Twaron...):tissu trés léger (le plus léger même), jaune, difficille a impregner de résine, bonne tenue a l'abrasion et trés bonne aux chocs, dissipe l'energie de l'impact dans la structure.
Ne pas confondre le Kevlar standart (49) et le Kevlar ballistique (29)(gilet, casques pare-balles), c'est le 49 qui nous interesse, relativement economique.

Les hybrides : carbone/Kevlar, verre/carbone... mixent les caractéristiques.
Le TOP du TOP : le Dyneema (ou Spectra) blanc, quasi impossible à couper, resistance ultime à l'abrasion (cordes alpinismes), léger (idem Kevlar), cher , MAIS pas de tenue à la température(90°Cmaxi).

Le type de tissu et de tissage: pas de tissus unidirectionnels (UD), tissage (sergé, satin, taffetas) sans grande influence sauf en terme de facilité de fabrication (drapage) grammage autour de 200g/m²

Pour une protection de carter:

le Dyneema ne tient pas la T°, dommage

le carbone ne sert a rien ,quelles que soient le nombre de couches,sauf a l'aspect.

le verre est trop peu resistant, il faudrait énormement de couches, d'ou poids et épaisseur inadaptée.

le Kevlar est LE materiau de base pour cette application (resistance a l'abrasion et absorbtion du choc)

le carbone/Kevlar est une alternative sans grand interet, le tissu est plus cher, beaucoup moins resistant car le ratio C/K est souvent de 60% carbone /40% aramide, il faut donc beaucoups plus de couches. Le seul benefice est que la pièce est plus rigide, ce qui rassure (et permet surtout à certains vendeurs/fabriquants de mettre trés peu de couches) mais prive de la capacité de dissipassion de l'enegie du choc.


Ce qu'il faut savoir avant d'acheter :

Le matériau (en dehors de la finition): Kevlar ou carbone/kevlar

Le nombre de couches : l'épaisseur n'a aucune importance, c'est le nombre de couches qui importe, le point faible d'un composite c'est la resine : pour un carter trés exposé (alternateur): 10/12 couches de carbone/Kevlar sont necessaires (testé : perçage en moins de 20m à 90km/h de 10 couches), 4 couches de Kevlar pur donnent le même resultat, donc 8/10 couches de Kevlar sont quasi indestructibles.

Idéalement, le type de résine utilisée : uniquement epoxy (resine polyester de toutes nature à proscrire, aucune tenue des fibres du Kevlar).

Le mode de fabrication est une info interessante mais sans grand impact sur la resistance a l'abrasion, elle conditionne par contre l'ajustement de la protec sur le carter.

La réponse bidon type : l'épaisseur ? 3mm : fuyez ou demandez des vrais détails (nombre de couches), on peut faire 3mm avec 3 couches et plein de résine (aucune tenue) comme avec 12 (sous vide avec le minimum exact de résine)
rage29 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 12/02/2008, 21h43   #2
rage29
Cycliste
 
Avatar de rage29
 
Date d'inscription: janvier 2008
Messages: 14
Par défaut

Afin de completer un peu ce post, voici a quoi devrait ressembler la zone de découpe d'une protec:

Dans le cas d'une protec en carbone Kevlar (ici 10 couches) on voit clairement sur toute l'épaisseur de la découpe l'alternance jaune/noir, sans vide de résine, de transparent ou de blanc.



Dans le cas d'une protec en Kevlar (ici 10 couches), peu importe la finition (ici carbone), on voit que toute l'épaisseur est jaune, sans vide de résine, de transparent ou de blanc.



l'interieur d'une protec Kevlar (ici pour les Voxan du Moto-Tour)



La même vue de l'exterieur



Une CK de ZX6 (sortie de vernissage d'ou les gouttes)



La meme coté finition

rage29 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 12/02/2008, 21h44   #3
rage29
Cycliste
 
Avatar de rage29
 
Date d'inscription: janvier 2008
Messages: 14
Par défaut

Réalisation de protections de carter moteur.

Certains ne souhaitent pas dévoiler la base même de ce qu’il vendent, la base je le rappelle, n’achetez jamais sans connaître le matériau a l’intérieur (Kevlar voir carbone-Kevlar), le nombre de couches (mini 6 de Kevlar, 10 de CK).

Chacun a ses petits secrets de fabrication, je ne dévoilerais pas certaines étapes comme la réalisation de moules de carter, en cherchant un peu et en faisant preuve d’imagination, vous trouverez.
Je ne détaillerais pas non plus la méthode de construction sous vide dans les règles de l’art (qui reste relativement proche de celle exposée), la encore une petite recherche vous sera salvatrice. Si vous vous lancez dans celle-ci, je vous dis juste que 0.2b absolus conviennent très bien et que plus vous posera des Pb (j’ai trop galéré à chercher et tester cette info, je vous la livre).
Je ne donnerais pas les tarifs pro du matériel, je ne diffuserais pas le nom des fournisseurs pour pro.
Les tarifs indiqués sont ceux que vous trouverez pour de petites quantités chez des distributeurs locaux

Vous obtiendrez une vraie protec, pas celle de chez…., bref beaucoup de vendeurs, avec un très très bon rapport qualité/prix.
Ses propriétés seront tout a fait convenables si vous y mettez le nombre de couches nécessaires (mini 8 pour un alternateur).
La principale différence par rapport a celles que je fais sera surtout le rapport nombre de couche/épaisseur ,sur la capacité de dissipation du choc, et quelques autres propriétés de second ordre, certaines tenant au choix de matériaux dont la résine ; la tenue a l’abrasion sera quasi équivalente.


Matos :
Résine époxy (30/45€/kg) de préférence assez fluide (le Kevlar est dur a imprégner ).
Tissu de Kevlar (de préférence Sergé ou Satin) 20-40€/m² grammage environ 200g/m² + /-30g
Fibre de ce que vous voulez pour la dernière couche (carbone, faux carbone, carbone Kevlar, rien)
Pinceaux et/ou petits rouleaux poils fins
Acétone
Récipient
Ciseaux (Fiskars ou autres très bons, idéalement micro dentés)
Balance de cuisine (c’est pas vital mais c’est mieux)
Sac congélation grand format ou petits sacs poubelle
Aspirateur (il survit en général) ou mieux une pompe a vide….
Carter moteur a protéger ou copie du carter (copie male)
Film étirable alimentaire (cellofrais)
Feutre drainant (rayon jardinage) ou au pire tissu coton épais
Gants latex ou nitriles
Masque type peinture.
Local ventilé



Préparation :

Si carter présente des angles en creux vifs, les amoindrir en rajoutant de la pâte à modeler, idem pour les creux et déco inutiles qui y serait gravés ou moulés.

Découper le tissu a la bonne taille (ex : embrayage de ZX6R 25*25) 8-10 couches, ne pas hésiter a réaffûter les ciseaux souvent avec une pierre a affûter ou une Dremel avec pierre rose.
C’est l’opération la plus galère, j’ai mes recettes et un beau ciseau rotatif électrique, vous m’envierez….

Appliquer une fine couche d’huile de cuisine sur le carter, poser un morceau de film étirable sur le carter enduit. (Pas besoin de se soucier des plis du film, il faut par contre qu’il recouvre tout le carter). L’huile de cuisine n’est pas la pour démouler mais pour faire tenir le film.


Préparer la bonne masse derésine = (nbre couches* surface de chaque couche*grammage du tissu).
Attention au dosage de l’époxy, le faire de préférence en masse (indication sur le pot) donc avec une balance de cuisine.
Le séchage est assez long a température ambiante, vous avez tout votre temps pour la suite.

Imbiber la première couche de tissu sur une surface plane lisse (au moins propre et qui ne craint pas la résine).
L’application est plus facile avec un petit rouleau a poils courts, éviter les excédents de résine en repassant le rouleau sec.
Poser cette première couche avec soin, lui faire épouser les angles, bien éviter les plis en la « travaillant »
Poser toutes les couches de la même façon en les posant en quinconce (décaler les coins)

Nettoyez vos outils maintenant a l'acétone.
Ça ne ressemble a rien, les tissus ne collent pas a la forme, lorsque vous les relâchez, c’est pas grave, il faut surtout que lorsque vous les maintenez en forme, il n’y ai pas de plis.

Essayez d’absorber un maximum de résine en repassant le rouleau sec sur la dernière couche ou en appliquant un tissu (coton) propre et non pelucheux sur l’avant dernière couche


Ici je vais détailler une technique pas chère sans consommables spécifiques qui donne des résultats sympas en terme de tenue et avec un peu de dextérité en terme de finition.

Le pré requis est qu’il faut vraiment limiter l’excèdent de résine (voir plus haut).

Sur la dernière couche, poser du film étirable sans zones tendues et sans air en dessous (On s’en fout des plis du film)
Poser un tissu de drainage de l’air (feutrine dispo au rayon jardinage à mettre au pied des plantations) sur le film étirable (au pire du tissu assez épais non étanche).

Prendre l’ensemble vous le mettre dans un sac assez grand (poubelle ou congélation)
Brancher un aspirateur (ou une pompe a vide régulée)(en fermant le sac sur le tuyau avec du scotch)
Mettre en marche en faisant attention de ne pas créer de plis dans les tissus (donc penser a accompagner l’écrasement du tissu sur le carter en « massant », si il y a plis trop importants , arrêter la mise sous vide et recommencer en accompagnant bien.


Après quelques secondes, pensez à ouvrir un peu la petite fenêtre de fuite du tuyau de l’aspirateur, sans quoi le moteur cramera (si il n’y en a pas, faire une légère fuite sur le sac)
Vérifier que le tissu est bien comprimé partout sur le carter.
Un aspirateur avec la fuite ci-dessus donne 0.8/0.9b absolus soit 2 à 1 tonnes/m², de quoi commencer à compacter les tissus et a evacuer la résine exedentaire.

Mettre une lampe ou un moyen de chauffage pour chauffer l’ensemble a 40-50°C
Laisser sécher environ 1-2H (suivant la préco de la résine et la température sous la lampe)

Arrêter la mise sous vide.

Sortir le tout du sac, enlever le drainant, le film étirable (qui à la bonne idée de ne pas coller a la résine).
Si le Kevlar vous parait un peu mou, ne démoulez pas, remettre tel que (sans vide ni sac) sous une lampe jusqu’au durcissement total

Démoulez avec des objets en bois ou plastique

Coupez la périphérie (avec 10 couches de Kevlar, c’est meule disque diamanté obligatoire (sinon risque d’éclatement du disque) ou Dremel avec disque diamants (gants, lunettes, masque anti poussières))

Eventuellement poncez doucement les excès de résine qui se seraient formés dans les plis du film étirable à l’extérieur (si votre dernière couche est en carbone, attention de ne pas poncer jusq’aux fibres sinon le Kevlar apparaîtra tout de suite).
Vous pouvez améliorer la finition en repassant une couche de résine et/ou un vernis a l’extérieur

Enlevez le film étirable intérieur.

Voilou pour une initiation, je poste des photos de certaines étapes dès que je refais un jeu de protec.
rage29 est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse

Précédent   Forums TAZ > LA PREPARATION > Les Dossiers Techniques !




Utilisateurs regardant la discussion actuelle : 1 (0 membre(s) et 1 invité(s))
 
Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non



Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 21h13.


Powered by vBulletin® Version 3.8.7
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #23 par l'association vBulletin francophone
© 2014 Team AZ Moto-club de vitesse

Top!